Words By
Paul Swail

L’Irlande du Nord a accueilli, une fois de plus, lors du week-end du 2 au 4 juin 2017, l’événement annuel du « rassemblement de Fair Head (Fair Head Meet) ». Cet événement, regroupant des grimpeurs, a commencé, il y a 9 ans et a été créé afin de faire connaître l’univers de l’escalade de Fair Head. Son but premier est toujours d’attirer les grimpeurs vers ce rocher, assez peu escaladé, dans une ambiance amicale, vivante et agréable.  L’esprit généreux dans lequel ce festival a été fondé n’a apparemment pas quitté le festival cette année non plus et les grimpeurs passionnés échangeaient des recommandations, des conseils sur les approches mais aussi leur repas du soir.

Je pense que l’on peut dire que la plupart des grimpeurs, basés au Royaume-Uni et spécialisés dans l’escalade traditionnelle, ont tous entendu parler de Fair Head. Depuis quelques années, des grimpeurs du reste du Royaume-Uni et de plus loin encore font le voyage pour goûter aux délices de ce rocher, qui suscite de plus en plus d’intérêt.

Pour ceux qui ne connaissent pas bien la région, Fair Head est une étendue de dolérites, située sur la côte nord de l’Irlande du Nord.  Il existe actuellement 400 voies enregistrées, dont un grand nombre suit des lignes de fissures, dont l’ascension requiert des techniques, comme le déplacement en off-width, en vissage et le verrou de main notamment.

Cet événement a gagné en popularité de façon impressionnante, avec peu de publicité et seulement un intervenant ou deux pour faire venir les gens : une vraie preuve de la qualité de l’escalade à Fair Head. J’organise cet événement avec le soutien d’Alpinisme Irlande (Mountaineering Ireland) (la commission irlandaise qui gère les activités d’escalade) depuis le premier week-end, il y a 9 ans. Cette année, Rab a aussi proposé de soutenir le « rassemblement de Fair Head (Fair Head Meet) », en faisant venir l’un des intervenants, Tom Randall. Tom a donné son point de vue excellent sur quelques-unes de ses choses préférées : les fissures horizontales, les techniques d’entraînement et comment utiliser Tinder pour rencontrer des gardes forestiers de parcs américains ! Je pense pouvoir dire sans prendre de risque que tout le monde a été subjugué par son intervention, à la fin…même si on ne savait plus trop dans quelle direction regarder, tant il avait la bougeotte !

En plus de l’intervention de Tom, cette année, nous avons aussi eu l’honneur de recevoir Calvin et Clare Torrans qui ont raconté l’histoire de l’escalade à Fair Head. À en juger par la standing ovation qui a suivi leur intervention, je pense que le public a beaucoup aimé ! Un grand merci à Tom, Clare et Calvin pour avoir accepté d’intervenir durant ce week-end.

Nous avons eu beaucoup de chance les années précédentes, car le temps était clément. Mais, cette année, malheureusement, il n’en a pas été de même : on sait bien que l’on ne peut jamais avoir de certitudes à ce niveau-là et encore moins en Irlande ! Heureusement, le temps n’a pas dissuadé nos visiteurs : Fair Head a accueilli un public de plus de 300 personnes sur tout le week-end. Pour ce qui est de l’escalade, cette année, rien de trop spectaculaire…mais le trafic sur les voies classiques me fait dire qu’elles ne verront pas grand monde pendant un bon bout de temps !

Mille mercis à tous ceux qui étaient présents ce week-end et un remerciement tout spécial va à Sean et à la famille McBride pour leur aide précieuse.

À l’année prochaine.

An IFMGA Mountain Guide who splits his time between Chamonix and Ireland, Paul has some impressive ascents to his name. He has been instrumental in developing the Northern Ireland climbing scene and organises the Fairhead Meet.