Words By
Steve Long

Je voulais un pantalon pour l’escalade d’automne et mes critères étaient assez simples. Il fallait qu’il soit confortable, de longueur moyenne (c’est pour cela que je n’arrive pas à atteindre certaines prises !) et qu’il me protège un minimum du vent. Je voulais être pleinement libre de mes mouvements et avoir un certain nombre de poches au niveau des hanches.

« Certainement le meilleur pantalon d’escalade qui existe ! »

De plus, je voulais qu’il soit voyant sur les photos : je ne voulais plus de pantalons aux couleurs tristes. J’en avais assez des photos sur Facebook, où il faut mettre le nez sur l’écran pour comprendre que ce n’est pas qu’un buste qui escalade ! Le pantalon Oblique a parfaitement fait l’affaire.

Bien qu’il soit fait en coton à hauteur de 98 %, les 2 % d’élasthane offrent une souplesse surprenante, surtout au niveau des jambes, autour des genoux, précisément là où l’on veut pouvoir être libre de ses mouvements. La coupe y est aussi pour quelque chose : chaque jambe comprend 4 sections. Cependant, le petit plus qui fait grande impression, surtout lors des après-midis chauds sur la falaise principale (Main Cliff) de Gogarth, est le détail élégant, situé autour de la taille. C’est un élastique doux sur la peau et très agréable à porter, qui évacue l’humidité.

Les poches de devant et de derrière sont vraiment grandes. On trouve des poches intérieures au niveau de la hanche sur la droite, comme un jean. Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de ces poches étroites supplémentaires : j’imagine qu’elles sont faites pour y mettre des petits objets, qui pourraient se perdre dans une grande poche. Mais, si c’est vraiment le but de ces poches, alors un rabat aurait peut-être été nécessaire pour plus de sécurité. Rien de très alarmant, toutefois. Je présume que certaines personnes aiment précisément ce détail.

Un autre détail qui pourrait être amélioré est l’attache au niveau des chevilles. J’apprécie que mon pantalon soit serré au niveau des chevilles, mais j’oublie toujours de desserrer les ficelles, lorsque j’enlève mon pantalon, ce qui fait que je finis généralement par essayer de défaire le nœud à tâtons dans le noir ! Je recommanderais donc de remplacer la corde bleue par un élastique, puisque je ne vois pas dans quelle situation j’aurais besoin d’avoir le pantalon complètement desserré au niveau des chevilles, à part pour y faire passer mes pieds.

Le pantalon Oblique a le poids parfait pour les principales périodes où l’on pratique l’escalade sur rocher. Il protège aussi assez bien du vent et sèche rapidement. Certainement le meilleur pantalon d’escalade qui existe ! Je le mets en ce moment même dans ma valise pour mes vacances en Sicile, où il sera bien voyant sur les parois de tuf !

Vous pouvez suivre Steve sur Instagram et Twitter

Découvrez d’autres revues de produits...

Working as the Technical Officer for Mountain Training UK, Steve is an International Mountain Guide as well as a holder of the coveted Mountaineering Instructors Certificate, and forms part of Rab's AMI test team.