La #vanlife (vie dans un van), ça a tout de la vie rêvée, vous ne trouvez pas ? Des hivers et des étés entiers à escalader les voies les plus emblématiques du monde, à découvrir des cultures variées et à vivre en marge de la société. Tout le monde quitterait son emploi pour vivre cette vie-là, n’est-ce pas ? Peut-être. Ou pas. Ce que la plupart des gens ne voient pas, ce sont les sacrifices et les compromis que ces athlètes font pour pouvoir avoir ce style de vie. Un grimpeur professionnel, pleinement impliqué dans son travail, doit parcourir des kilomètres tous les jours, quelle que soit la période de l’année pour entretenir sa forme physique, même si le climat n’est parfois pas coopératif et qu’il doit se rendre à la salle de sport, mais comment faire lorsqu’on se réveille chaque jour dans un endroit différent ?

Nous avons rencontré Angela VanWiemeersch pour discuter avec elle des enjeux de ce genre de situation. Angela est une athlète de Rab qui a plusieurs premières ouvertures de voies à son actif.

Questions/réponses et images de Josh Perez

Depuis combien de temps vis-tu dans ta camionnette ?

Je vis plus ou moins dans ma camionnette depuis 2013, mais je ne paye vraiment plus de loyer nulle part depuis 10 mois.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ce mode de vie ? Qu’est-ce que tu aimes le moins ?

J’adore le fait d’être totalement libre d’aller n’importe où, n’importe quand et de pouvoir me réveiller dans des endroits toujours plus beaux. Oh, et aussi les 4 roues motrices ! Je déteste le fait de ne pas avoir un endroit pour cuisiner à l’intérieur de mon véhicule. J’ai l’habitude de cuisiner sur le hayon de la camionnette, mais quand le temps est mauvais, je dois juste prendre sur moi.

En quoi cette vie a-t-elle un impact sur tes voyages et tes projets de plus grande envergure ? En quoi cela t’aide-t-il ?

Pour l’escalade technique sur rochers, il est très difficile de s’entraîner lorsqu’on est sur la route. Avoir accès à un gymnase pour pouvoir escalader et gagner en force dans les doigts est fondamental. La bonne nouvelle, c’est que je ne pratique pas beaucoup l’escalade sur rochers. Pour ce qui est de l’escalade sur glace et mixte, je peux toujours trouver un arbre, quel que soit le lieu où je me trouve : J’accroche des sangles à la branche et y attache un mousqueton pour m’y suspendre. Il faut juste trouver des moyens originaux pour s’entraîner.

Pour ce qui est des entraînements pour les expéditions d’endurance, ils ont récemment porté leurs fruits. Vivre dans ma camionnette me donne la liberté de me garer en haut d’un chemin forestier (à plus de 3 000 mètres), monter à vélo (au-dessus de 4 000 mètres), pour ensuite tomber de sommeil après un bon dîner.

J’adore pouvoir m’entraîner plus souvent dans les montagnes qu’au gymnase. Même si le gymnase, c’est bien aussi. Je préfère m’entraîner en extérieur. J’ai également un ensemble de poids, une roue abdominale, un vélo, un matelas de yoga et un gilet lesté dans ma camionnette. Tout ce matériel combiné semble faire l’affaire !

Peux-tu nous expliquer à quoi ressemble une journée d’entraînement classique ?

Une journée classique est différente, selon que ce soit une journée cardio ou une journée musculation. Je fais 30 km de vélo sur une route en côte, en général, mais si ce n’est pas vraiment en côte, j’essaie d’en faire 80. Je fais cela une fois par semaine. Une fois par semaine, je cours également une quinzaine de kilomètres. J’essaie de faire 20 km plus régulièrement mais j’ai mal aux genoux !

Tous les 3 jours, je m’entraîne en circuit training, en courant 1,5 km entre deux exercices. Je fais aussi des exercices classiques… relevés de buste, pompes, planche…etc. Je travaille aussi mes abdominaux/ma ceinture abdominale 4 fois par semaine (ces muscles récupèrent facilement) et j’essaie d’escalader les autres jours, en fonction de l’endroit où je me trouve. Évidemment, si je fais beaucoup d’escalade dans la journée, je ne soulève pas beaucoup de poids. Une fois par semaine peut-être. Ensuite j’essaie d’alterner entre le cardio et la musculation de la sangle abdominale.

Quels sont les prochains séjours et projets, que tu as le plus hâte de réaliser ?

J’ai hâte de faire le tour du Pakistan en fat bike au mois de juillet. Ça va être vraiment super, il va falloir faire l’ascension d’un glacier à vélo, on verra bien.

Je prévois aussi d’aller en Chine pour pratiquer l’escalade sur glace cet hiver. J’adore m’entraîner pour ça et devoir pratiquer beaucoup d’escalade sur glace, durant les mois qui viennent et jusqu’au départ !

Si vous avez aimé cette session de Questions/Réponses de Josh Perez, alors vous pouvez prendre quelques minutes pour visiter son site Internet ici

Le kit d’Angela...