Réseaux sociaux

Jacob aime casser la routine et trouve dans l’escalade le moyen de faire des « choses un peu folles et de vivre de vraies expériences ». Jacob aime s’adonner à des activités variées, que ce soit des parcours risqués, de très grandes parois ou des missions d’escalade artif en solitaire, vous pouvez être sûr qu’il s’amuse.

Originaire de Londres, Jacob a commencé l’escalade avec son père à l’âge de sept ans. Après avoir appris à grimper sur des murs d’escalade (ce qui a été possible grâce au doctorat qu’il préparait à l’université de Leeds), Jacob s’est beaucoup entraîné pour en arriver là. Après avoir escaladé les nombreuses voies classiques, il était temps de laisser son empreinte. Trouver de nouvelles voies sur les rochers les plus célèbres n’est pas chose aisée, mais les premières ascensions comme celle de The Lizard King (E9 7a), qui est l’une des voies difficiles les plus emblématiques, montre que c’est possible.

Cet attrait pour la nouveauté et l’inconnu a mené Jacob à partir en expédition au Groenland pendant deux mois pour escalader des murs vierges qui s’élevaient depuis les énormes fjords de l’Arctique. Le plus mémorable a été les 31 heures d’efforts pour réaliser la première ascension de la Horn of Upernavik (Corne de Upernavik), mesurant 1 200 m. La voie  Cosmic Rave (E6 6b) lui a valu une nomination pour un Piolet d’Or.

Depuis, Jacob a continué à trouver des choses intéressantes et inhabituelles à faire dans le monde de l’escalade. Il peut probablement se vanter d’avoir organiser la première fête en portaledge sur le thème d’Hawaï du monde au milieu de la voie  El Topo (8a) après avoir voyagé du Royaume-Uni jusqu’aux Gorges du Verdon en auto-stop. Il doit aussi être la seule personne au monde à avoir chevauché un requin gonflable sur El Capitan. Une chose est sûre : avec lui, vous pouvez vous attendre à des choses difficiles, loufoques et souvent les deux à la fois.

« J’ai l’impression que je ne me sens pas vraiment bien dans ma vie quotidienne si je ne sors pas faire des choses un peu folles. Mais tout l’enjeu pour moi est de trouver un équilibre entre sortir, faire des choses un peu folles et gérer ma vie quotidienne. »

Notable Ascents:

  • The Lizard King (E9 7a) Ilkley - première ascension (aucun autre réussite enregistrée à ce jour)
  • The New Statesman(E8/9 7a), Ilkley
  • Point Blank (E8 6c), Stennis Ford - après travail
  • From a Distance (E7 6c), Stennis Ford - à vue
  • Totally Free II (8b, 70m), Malham Cove - troisième ascension
  • El Topo (8a, 300m), Verdon Gorge - première ascension en libre enchaînée
  • Cosmic Rave (E6 6b, 1200m), Greenland - première ascension de la Horn of Upernavik (Corne d’Upernavik)
  • Freerider (5.13a V, 900m), El Capitan
  • Moonlight Buttress (5.12d V, 350m), Zion