Project 282 - Part Two
Climbing Emily Scott We Are Explorers Hiking

Project 282 - Part Two

The Cuillin Ridge on the Isle of Skye strikes fear into the hearts of many would-be Munroists, and I was certainly amongst them. The infamous Inaccessible Pinnacle (the ‘Inn Pin’) is the only Munro which requires the use of a rope and, although not a particularly challenging rock climb per se, it is certainly outside the comfort zone of ma
Projet 282 - Deuxième Partie
Climbing Emily Scott

Projet 282 - Deuxième Partie

La crête de Cuillin, sur l’île de Skye, est redoutée par bon nombre de grimpeurs de munros potentiels, et j’en faisais clairement partie. Surnommé le « Inn Pin » (aussi connu comme « the Inaccesible Pinnacle », en français « le sommet inaccessible »), c’est le seul munro qui nécessite d’être équipé d’une corde, et bien que son ascension ne soit pas particulièrement difficile en soit, elle se situe certainement en dehors de la zone de confort de nombreux randonneurs. Même si cette ascension n’est pas très technique, comme c'est le cas pour de nombreuses autres parties de la crête de Cuillin, la véritable mise à l’épreuve consiste à gérer l’exposition, et on comprend aisément en quoi la moindre erreur pourrait être fatale. La crête était pour moi un réel sujet d’inquiétude, compte tenu du fait que j’étais habituellement seule. Comment allais-je m’y prendre ?
Project 282 - Part One
Climbing Emily Scott We Are Explorers Hiking

Project 282 - Part One

There is an old Chinese proverb which says that a journey of 1,000 miles begins with a single step. This became something that I thought about many times over the summer as I undertook Project 282: almost four months spent climbing all of Scotland’s Munros, in one go; unsupported and self-propelled.
Projet 282 - Partie Un
Emily Scott

Projet 282 - Partie Un

Selon un vieux proverbe chinois, un voyage de 1 000 lieues commence toujours par un premier pas. J’y ai souvent pensé l’été où je me suis lancée dans le projet 282, passant près de quatre mois à gravir tous les munros d'Écosse, d’une seule traite, sans aucune assistance, et à la seule force de mes jambes. À plusieurs reprises, je me suis prise à paniquer, me disant que je m’étais peut-être lancé un défi un peu trop ambitieux. Mais il suffisait finalement de diviser le parcours en petites étapes, et de m’y attaquer une à une.

Veuillez sélectionner votre langue de préférence

Stay on Rab Canada - French
Switch to Rab Canada - English