Words by
Kate Ennis

Kate Ennis, designer confirmée, fait la force de l’une de nos collections les plus intéressantes : la gamme Rock. Kate, experte en design et passionnée d’escalade, nous explique comment la gamme a été développée.

J’ai débuté ma carrière dans le design de haute-couture. J’ai étudié le stylisme à l’université, mais peu de temps après avoir obtenu mon diplôme, je me suis mise à l’escalade et ai commencé à passer de plus en plus de temps sur des rochers et dans des vans ! Progressivement, mon intérêt pour la haute-couture a évolué en même temps que mon environnement. J’ai très vite créé mon entreprise et fabriqué mes propres vêtements d’escalade. En parallèle, je gagnais en expérience, en travaillant pour d’autres marques.

J’ai rejoint Rab en 2011. Je travaille maintenant en tant que designer confirmée et développe les produits de toute la gamme. Je fais partie d’une petite équipe soudée, dont les membres viennent de différents horizons ; ce qui fonctionne assez bien puisque nous avons toujours des points de vue totalement différents et un large éventail de compétences à notre disposition. Ce que j’aime aussi dans notre équipe, c’est que l’on a la chance de suivre tout le processus produit, depuis les croquis initiaux jusqu’au prototype final. De toutes les collections sur lesquelles j’ai travaillé, la gamme Rock de Rab est celle que je préfère.

La gamme Rock est une collection pour l’escalade de tous les jours : elle est solide et durable, parfaite pour les longues journées passées sur les rochers ou pour les sorties au mur d’escalade du coin. Les produits de cette gamme ont une texture très différente du reste de notre collection. Elle est un peu plus ludique et colorée que les vêtements conçus pour les activités de haute altitude. Beaucoup de gens ici ont l’habitude de porter des vêtements de la gamme pour venir travailler. Ce ne sont donc pas des vêtements exclusivement réservés à l’escalade. Ils sont assez polyvalents pour être portés au quotidien !  Mes créations sont souvent inspirées de mes expériences en tant que grimpeuse : chaque produit ressemble toujours à du Rab, mais avec le temps, j’ai pu créer un style unique pour la gamme. La coupe et la praticité sont toujours au cœur du design, mais la gamme Rock respire la vie et la nouveauté. Elle m’a permis d’expérimenter et de jouer avec les couleurs plus marquées, comme les jaunes vifs et les bleus électriques que j’adore. Voir la gamme grandir et se développer au fil du temps est vraiment gratifiant.


Malgré son aspect décontracté, la gamme Rock est toujours très technique. Nous travaillons énormément sur les tissus, les technologies et les caractéristiques des produits. Comme pour la gamme Ascent, nous veillons à ce que chaque pièce s’adapte à l’environnement dans lequel elle sera portée. Par exemple, pour les vestes Asylum, nous avons utilisé un revêtement très épais (70D) en Pertex. Cela rend la veste Asylum beaucoup plus durable que les vestes en duvet classiques. Bien qu’elle ne soit pas particulièrement petite, une fois pliée, elle rentre parfaitement dans votre tapis d’escalade. Vous pouvez garder l’esprit tranquille : elle ne s’abîmera pas. De plus, son rembourrage de 365 g en duvet de canard rend cette veste particulièrement chaude et durable : parfaite pour les sorties escalade en hiver.

De l’autre côté, si l’on regarde les produits destinés aux environnements plus chauds, comme la veste Rampage et le T-shirt Crimp, nous utilisons des tissus hyper-respirants, comme drirelease®. C’est un mélange unique de fibres naturelles et synthétiques qui repoussent rapidement l’humidité à l’extérieur du tissu, où elle peut vite s’évaporer. Ce mélange est aussi doté d’un traitement anti-odeur résistant au lavage, ainsi que d’un peu de spandex pour l’extensibilité. Ceci rend ces pièces très confortables à porter pour les sorties escalade.

Travailler sur la gamme Rock et faire de l’escalade le reste du temps comporte son lot de défis. De la même manière, savoir rester objective et ne pas créer les produits uniquement pour soi-même, peut s’avérer difficile ! D’un autre côté, cela me permet de tester les prototypes très tôt dans le processus de création afin de m’assurer que les vêtements fonctionnent exactement comme prévu. Je concentre toute mon attention sur la coupe des vêtements. La coupe est très importante, et ce, beaucoup plus que pour son aspect esthétique. Il s’agit d’observer la morphologie, le mouvement et l’utilisation du produit. Par exemple, il faut s’assurer que la ceinture d’un pantalon soit bien conçue afin qu’il reste bien en place, même lorsque le talon vient se prendre dans le pantalon ou qu’on lève le pied. De même, il ne doit pas descendre sur l’arrière ou vous empêcher de lever vos genoux. Nous avons toujours la même approche dans la conception de nos produits, qu’ils soient destinés aux hommes ou aux femmes. Nous regardons toujours à qui le produit est destiné, comment il est utilisé et dans quel contexte il va être porté. Tous les membres de l’équipe travaillent dans le but de trouver la coupe parfaite. Je fais en sorte de prendre en compte les points de vue de Ben, Jonn et Chris pour les produits destinés aux hommes, et ils en font de même avec moi, lorsqu’il s’agit de produits pour femmes.


De la même façon que je m’inspire de ma propre expérience, j’adore voir les vêtements de la gamme Rock portés par des grimpeurs. L’année passée, j’ai participé, pour la première fois, au Festival d’escalade trad pour les femmes. Organisé en plein cœur du Peak District, c’est l’endroit idéal pour échanger avec de nombreuses grimpeuses dans un bel état d’esprit ! J’ai adoré leur montrer toute la gamme et récolter leurs avis. Certaines de leurs remarques étaient particulièrement pertinentes et leur enthousiasme pour la gamme n’était pas pour me déplaire ! J’ai aussi découvert différentes façons dont nous pourrions développer un peu plus les produits. Par exemple, beaucoup de grimpeuses mettaient leur téléphone dans leur poche cuisse à fermeture éclair pour prendre des photos, une fois en haut. En tant que grimpeuse, ce n’est pas une chose à laquelle j’avais pensé, puisque je laisse toujours mon téléphone en bas !

En plus de comprendre comment je pouvais améliorer nos produits, j’ai aussi pu faire de l’escalade durant le Festival. À la base, je pratique plutôt l’escalade de bloc et cela faisait un moment que je n’avais pas pratiqué l’escalade traditionnelle. Du coup, un petit rappel de deux jours avec une instructrice n’a pas été du luxe.

Le premier jour, puisqu’il pleuvait un peu, nous nous sommes concentrées sur l’installation des points d’ancrage et le positionnement de l’équipement. Le jour suivant, nous nous sommes rendues à Birden pour essayer des choses assez simples. J’ai trouvé que le Festival d’escalade trad pour les femmes était un événement très inspirant. C’est un festival vraiment différent de tous ceux auxquels j’avais pu participer jusque-là. Mes deux instructrices étaient géniales et je recommanderai sans hésiter cet événement à toutes celles qui veulent parfaire leurs compétences en escalade traditionnelle dans un environnement sécurisé et détendu. Je pense que les gens voudraient plus d’événements de ce genre. Il suffit de regarder la vitesse à laquelle les billets se sont vendus cette année pour le constater.

J’ai la chance de retourner au festival cette année pour représenter Rab, à nouveau. J’ai vraiment hâte de voir les designs que les grimpeuses vont porter, mais aussi de leur montrer les nouveaux produits. Nous avons encore beaucoup de projets, et tout particulièrement pour la gamme Rock.